Québec courtise Coréens et Japonais pour contrer la baisse de touristes chinois

L’Office du tourisme de Québec mise sur la Corée et le Japon pour contrecarrer la baisse du nombre de visiteurs de la Chine, laquelle serait attribuable au froid diplomatique avec le Canada.

«On voit une baisse par rapport aux années passées et c’est pour ça qu’en ce moment, la ministre du Tourisme (Caroline Proulx) et une délégation dont nous faisons partie sont en Corée et au Japon pour aller courtiser ces marchés-là vu qu’on ne sait pas trop comment ça va se passer avec la Chine dans les prochaines années», a indiqué le porte-parole de l’OTQ, Éric Bilodeau, en entrevue.
Vingtaine de partenaires

Le communiqué diffusé par le gouvernement du Québec le 2 juillet, au sujet de cette mission à Séoul et Tokyo, ne faisait aucune mention des tensions politiques Canada-Chine.

L’objectif officiel est de «promouvoir le Québec et d’augmenter la notoriété de notre destination dans ces marchés cibles stratégiques en vue de générer des retombées économiques positives», pouvait-on lire.

La délégation est composée d’une vingtaine de partenaires, incluant le Club Med Québec-Charlevoix, le Centre des congrès de Québec, le Palais des congrès de Montréal et Aéroports de Montréal.

«Nous, on a deux employés de l’Office qui sont là-bas. Pourquoi on fait ça? C’est pour contrer la baisse de la Chine», a exposé M. Bilodeau de l’OTQ, ne laissant planer aucun doute sur les intentions des gens de la capitale au sein de la délégation.

Déjà, la Ville de Québec attire son lot de Sud-Coréens depuis quelques années grâce aux retombées de la série de fiction Goblin, laquelle a été tournée chez nous et a remporté un grand succès en Asie.
Plus de touristes l’hiver

Le nombre de touristes, toutes nationalités confondues, a par ailleurs bondi de 9% à Québec en 2018 durant l’hiver, apprend-on à la lecture du rapport annuel de l’OTQ qui relate en détail les performances de la dernière saison touristique record.

«L’été, ça va assez bien merci dans la région de Québec, donc il y a beaucoup d’efforts qui ont été faits depuis trois ans pour faire la promotion de l’hiver puis ça commence à rapporter», se réjouit-on.

Jules Laurent

Jules Laurent a étudié la finance en Amérique avant de commencer sa carrière en tant que cambiste à temps plein. En tant que membre fondateur de ce site Web, Jules s’est engagé à fournir la meilleure analyse financière possible. Jules est obsédé par l’analyse technique. Il aime étudier les modèles de graphiques et fournir des analyses.
Jules Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *